Pour saisir une écriture de paye avec la burette

Quoi ?

À la fin de chaque mois, on enregistre les données de la paye du mois sur l'interface du CEA. Celui-ci génère des bulletins de paye qui constituront la base de la comptabilisation des écritures relatives à la paye.

Préalable

On se muni du bulletin de salaire et d'une calculatrice et on fait le calcul des cotisations pour la comptabilité afin d'avoir tous nos montant prêts pour la saisie sur la burette. Eh oui, le bulletin de paye que nous fourni le CEA ne prend pas en compte la comptabilité qui en découle, faut donc faire tout un tas d'additions ;)

C'est parti !

On clique sur comptabilité/tâches périodiques et écritures récurrentes/Générer les écritures. Cette action va générer toutes les écritures de paye (qui ont été automatisées au préalable) depuis la dernière saisie. A savoir que les champs de montants ont étés laissés vide afin de s'adapter aux variations des taux qui s'appliquent chaque mois.

Générer les écritures de paye

Une fois générées ces écritures se retrouvent dans les pièces comptables, là où on va pouvoir les modifier. On clique sur Pièces comptables/Pièces comptables et on va chercher la référence correspondante, par exemple "Ecriture de paye 05-2017". Une fois ouverte, on clique sur modifier

Actualisation

On commence par modifier la Référence en haut à gauche. On remplace "Ecriture de paye 05-2017" par "Paye mai 2017", cela permet de différencier les écritures de paye ayants été actualisées ou non (mais c'est un choix comme un autre).

Modifier la référence

Puis on modifie les différents motant que l'on aura calculé au préalable suivant la calcul des cotisations pour la comptabilité.

A noter!

La seule donnée qui ne devrait pas varier chaque mois est la cotisation mutuelle qui est fixée pour l'année en fin d'année précédente.

MOT DE LA FIN

Une fois terminées, ces écritures sont lettrées automatiquement par le rapprochement bancaire.