Il sera utile de comptabiliser les stocks, la valorisation du patrimoine étant important pour apporter des précisions au résultat qui ne suffit pas pour juger de la santé d'une association mais dans l'immédiat nous nous permettrons de tout comptabiliser en achats non stockés. Afin de ne pas compliquer la comptabilité. Commençons par clarifier l'existant. Ensuite mettons en place des outils d'inventaire. Puis seulement nous envisagerons l'entrée de la gestion des stocks en comptabilité.

Les achats de matières et fournitures à stocker sont comptabilisés dans les comptes d'achatx 601 à 608 sauf 606. L'achats des matières et fournitures achetées en petites quantités peuvent être comptabilisées dans les achats non stockés (compte 606).

Les stocks et productions en cours sont définis comme l’ensemble des biens et/ou des services qui interviennent dans le cycle d’exploitation pour être : • soit vendus en l’état ou au terme d’un processus de production à venir ou en-cours ; • soit consommés au premier usage.

On distingue les stocks proprement dits des productions en-cours. Les stocks proprement dits comprennent : • les approvisionnements : matières premières (et fournitures), matières consommables (et fournitures) ; • les produits : produits intermédiaires, produits finis, produits résiduels ; • les marchandises.

Les comptes 33 " En-cours de production de biens ", 34 " En-cours de production de services " et 35 " Stocks de produits " sont crédités du montant du stock initial par le débit des comptes 7133 " Variation des en-cours de production de biens ", 7134 " Variation des en-cours de production de services ", 7135 " Variation des stocks de produits "

Les productions en-cours sont des biens (ou des services) en cours de formation au travers d’un processus de production. Les biens pour lesquels une décision d’immobilisation a été prise ne figurent pas dans les stocks. Ils sont comptabilisés dans la classe des immobilisations.

Pour les stocks et les en-cours, existent deux critères de classement :

  • La nature physique du bien ou la nature du service ;
  • L'ordre chronologique du cycle de production : approvisionnement, production en cours, production, stock à revendre en l'état.

Pour le classement des biens et des services acquis à l'extérieur et nécessaires à l'exercice de ses activités, l'entité utilise le critère de la nature physique.

Elle établit la nomenclature de biens et services qui correspond le mieux à ses besoins internes de gestion.

Les comptes 31 " Matières premières (et fournitures) ", 32 " Autres approvisionnements " et 37 " Stocks de marchandises " sont crédités du montant du stock initial par le débit des comptes 6031 " Variation des stocks de matières premières (et fournitures) ", 6032 " Variation des stocks des autres approvisionnements ", 6037 " Variation des stocks de marchandises ".

Après avoir procédé à l'inventaire extra-comptable, c'est-à-dire au recensement et à l'évaluation des existants en stocks :
- les comptes 31, 32 et 37 sont débités du montant du stock final par le crédit des comptes 6031, 6032 et 6037 ; - les comptes 33, 34 et 35 sont débités du montant du stock final par le crédit des comptes 7133, 7134 et 7135.

L'inventaire permanent peut être tenu en comptabilité générale dans les comptes correspondants de la classe 3 suivant les modalités définies ci-après:
- En ce qui concerne les stocks d'approvisionnements et de marchandises, les comptes 601 " Achats stockées - Matières premières (et fournitures) ", 602 " Achats stockés - Autres approvisionnements " et 607 " Achats et marchandises " sont débités par le crédit des comptes intéressés des classes 4 et 5.

  • En cours d'exercice, les comptes de stocks 31, 32 et 37 fonctionnent comme des comptes de magasin ; ils sont débités des entrées par le crédit des comptes 6031, 6032 et 6037 et crédités des sorties par le débit de ces mêmes comptes.

  • En fin d'exercice, les soldes des comptes 601, 602, 607 et 6031, 6032, 6037 sont virés au compte 120 " Résultat de l'exercice (bénéfice) " ou 129 " Résultat de l'exercice (perte) ".

  • En ce qui concerne les stocks de produits, le compte 35 fonctionne comme un compte de magasin ; il est débité des entrées par le crédit du compte 7135 et crédité des sorties par le débit de ce même compte. Ces mouvements sont valorisés conformément aux méthodes de calcul des coûts utilisées par l'entité.

  • Les en-cours de production valorisés à la fin de l'exercice sont inscrits au débit des comptes 33 et 34 par le crédit des comptes 7133 et 7134 après annulation des en-cours de production du début de l'exercice. En fin d'exercice, le solde du compte 71 " Production stockée (ou déstockage) " est viré au compte 120 ou 129.