Ajout : prises de notes collectives de la réunion sur les Statuts et les RI.
authorJulien Moutinho <julm@cyclocoop.org>
Wed, 29 Oct 2014 14:53:27 +0000 (15:53 +0100)
committerJulien Moutinho <julm@cyclocoop.org>
Wed, 29 Oct 2014 16:02:29 +0000 (17:02 +0100)
Agenda/2014/10/27/19h00-22h00/Statuts_-_Règlement_intérieur.mdwn
Agenda/2014/10/27/19h00-22h00/Statuts_-_Règlement_intérieur/comment_1_0f1bc3f8c0e090e1b97fdba576b16224._comment [deleted file]
local.css

index 9c97282..e2b9c56 100644 (file)
 
 # Qui ?
 [[!poll id="qui" multiple="yes"
- 0="Severine" "[[Cyclofficine d’Ivry|Cyclofficine/Ivry]]"
- 0="Severine julm Giuso" "[[Cyclofficine de Paris|Cyclofficine/Paris]]"
- 0="Severine" "[[Cyclofficine de Pantin|Cyclofficine/Pantin]]"
- 0="" "sans moi =("
+ 0="Martin Paul Romain Severine" "[[Cyclofficine d’Ivry|Cyclofficine/Ivry]]"
+ 0="Aline Anne-Lise julm Giampiero Giuso Romain Severine" "[[Cyclofficine de Paris|Cyclofficine/Paris]]"
+ 0="Aline Giampiero Marie Severine Thomas" "[[Cyclofficine de Pantin|Cyclofficine/Pantin]]"
+ 0="Giuso Stef Tilman Nicolas" "sans moi =("
  ]]
+
+# La tyrannie de l’absence de structure
+Ci-dessous des extraits d’une lecture proposée
+au collectif par [[Camarade/Martin]] :
+[La tyrannie de l’absence de structure](https://infokiosques.net/lire.php?id_article=2),
+Jo Freeman, mai 1970 (!).
+
+## Structures formelles et informelles
+> Afin que toute personne aie l’opportunité de s’investir dans un
+> groupe ou d’en anticiper les activités, la structure de celui-ci
+> devra être explicite, et non implicite. Les normes de prise de
+> décisions doivent être ouvertes et connues de toutes, ce qui
+> n’arrivera que si elles sont formalisées ; cela ne signifie pas
+> que la formalisation de la structure d’un groupe détruit
+> nécessairement sa structure informelle, en général ce n’est pas
+> ce qui se passe, par contre cela empêche que la structure
+> informelle détienne un contrôle prédominant, et en même temps
+> cela offre de meilleurs moyens pour se préserver de gens qui
+> seraient investis sans répondre aux nécessités générales du groupe.  
+
+> Un groupe «* laisser-faire *» est aussi réaliste qu’une société
+> «* laisser-faire *» : la notion de groupe sans structure se
+> transforme en un rideau de fumée qui favorise les fort-e-s ou
+> celleux qui peuvent établir leur hégémonie indiscutable sur les
+> autres. Cette forme d’hégémonie peut s’établir très facilement,
+> parce que la notion «* d’absence de structure *» n’empêche pas la
+> formation de structures informelles : elle n’empêche que celle
+> des structures formelles. De même, la philosophie du
+> «* laisser-faire *», en économie, n’a pas empêché les puissants
+> d’établir un contrôle sur les salaires, les prix et la
+> distribution des biens ; elle a juste empêché que ce soit le
+> gouvernement qui le fasse. Ainsi, l’absence de structure
+> féministe est en général défendue par celles qui détiennent
+> davantage de pouvoir (qu’elles en soient ou non conscientes).  
+
+## Le système des stars
+> Ce qui a été constaté jusqu’ici comporte deux conséquences
+> potentiellement négatives dont nous devons être conscient-e-s.
+>
+> - La première est que la structure informelle gardera une grande
+> similitude avec une confrérie tant qu’on écoutera quelqu’un-e
+> parce qu’ille nous plaît bien et non parce qu’ille dit des
+> choses significatives. [...]
+> - La seconde conséquence négative se trouve dans
+> le fait que les structures informelles n’obligent pas les
+> personnes qui l’intègrent à répondre face au groupe en général.
+> Le pouvoir qu’elles exercent ne leur a pas été confié, et donc
+> ne peut pas leur être arraché.
+> Leur influence ne se base pas sur ce qu’elles font
+> pour le groupe, et donc elles ne peuvent être
+> directement influencées par celui-ci.
+> 
+> Il ne faut pas nécessairement déduire de ce qui précède que les structures
+> informelles donnent lieu à un comportement irresponsable face au
+> groupe, puisque les personnes qui souhaitent maintenir leur
+> influence sur le groupe essaieront en général de répondre à ses
+> attentes, mais le fait est que le groupe ne peut pas exiger
+> cette responsabilité, il dépend des intérêts de l’élite.  
+
+## L’impuissance politique
+> Si le mouvement continue à éluder délibérément la responsabilité
+> de désigner les personnes qui exercent le pouvoir, il continuera
+> à être dépourvu de moyens pour l’abolir ; de fait son attitude
+> se réduit à abdiquer le droit d’exiger que ces personnes qui de
+> fait l’exercent en soient responsables. Ainsi, si le mouvement
+> s’engage à diluer le pouvoir au maximum parce qu’il sait qu’il
+> ne peut exiger aucune responsabilité des personnes qui
+> l’exercent, il empêchera qu’un groupe ou qu’une personne le
+> domine totalement, mais il garantira en même temps son
+> inefficacité politique maximale. Il faut trouver une solution
+> intermédiaire entre les structures de domination et l’inefficacité.  
+
+> Certains groupes, quand ils ne sont pas très grands, et quand
+> ils travaillent à petite échelle, centrent leur activité sur des
+> projets locaux. Cependant cette option restreint l’activité du
+> mouvement à un niveau local, et le coupe d’une incidence
+> régionale ou nationale. Ainsi ces groupes, qui ont l’objectif
+> d’avoir un fonctionnement efficace, en restent finalement au
+> stade du groupe informel d’amies, ce qui exclut beaucoup
+> d’autres femmes : dans la mesure où la seule façon accessible de
+> participer au mouvement passe par les petits groupes, les femmes
+> qui n’ont pas l’esprit grégaire se trouvent notablement
+> désavantagées. Et dans la mesure où la principale façon de mener
+> une activité organisée se limite aux groupes d’amies, l’élitisme
+> reste finalement institutionnalisé.
+
+## Principes pour une structuration démocratique
+
+> Une fois que le mouvement aura cessé de s’accrocher à
+> l’idéologie de «* l’absence de structure *», il aura la possibilité
+> de développer les formes d’organisation qui seront davantage en
+> accord avec son fonctionnement. Ce qui ne veut pas dire que nous
+> devions rejoindre l’extrême inverse, et imiter aveuglément les
+> formes traditionnelles d’organisation, mais nous ne devons pas
+> non plus toutes les rejeter avec le même aveuglement, certaines
+> des techniques traditionnelles seront utiles bien
+> qu’imparfaites, d’autres nous donneront une idée de ce que nous
+> devons ou ne devons pas faire pour atteindre des objectifs
+> déterminés avec un coût minimum pour les personnes qui composent
+> le mouvement. Par-dessus tout, nous devrons essayer différentes
+> formes de structuration et développer différentes techniques à
+> utiliser dans différentes situations. Le système de **tirage au sort**
+> est l’une des idées qui sont nées dans le mouvement ;
+> il n’est pas applicable à toutes les situations, bien qu’il soit
+> utile dans quelques-unes. Il faudrait plus d’idées pour
+> développer une structure, mais avant de commencer toute
+> expérimentation intelligente, nous devons accepter l’idée qu’il
+> n’y a rien de pernicieux qui soit inhérent à la structure
+> elle-même, il n’y a de pernicieux que sa présence excessive.
+> Pendant que nous débutons ce processus d’essai-erreur, nous
+> pouvons garder en tête certains principes qui sont fondamentaux
+> pour toute structuration qui aspire à être à la fois
+> démocratique et politiquement efficace.
+> 
+> Ces principes sont :
+> 
+> 1. La délégation, par des méthodes démocratiques, de formes
+> spécifiques d’autorité, à des personnes concrètes et pour des
+> tâches délimitées. Permettre que certaines personnes assument
+> des travaux ou des tâches par défaut ne veut pas dire que
+> celles-ci ne seront pas réalisées sérieusement. Si une personne
+> est sélectionnée pour accomplir une tâche, de préférence après
+> qu’elle ait exprimé son intérêt et sa volonté de la mener à
+> bien, elle prend un engagement qui ne peut être facilement
+> ignoré.
+> 
+> 2. Exiger des personnes à qui une autorité a été déléguée
+> qu’elles soient responsables devant celles qui l’ont élue.
+> De cette manière le groupe garde un contrôle sur les personnes qui
+> se trouvent en position d’autorité. Des individus isolés
+> exercent un pouvoir mais c’est le groupe qui a le dernier mot
+> sur la façon sont ils doivent l’exercer.
+> 
+> 3. La distribution de l’autorité au plus grand nombre de
+> personnes raisonnablement possible, ce qui empêche que ne se
+> crée un monopole du pouvoir, et exige des personnes qui se
+> trouvent à des postes d’autorité qu’elles en consultent beaucoup
+> d’autres dans leur exercice de cette autorité. Cela permet
+> également à beaucoup de gens d’acquérir une responsabilité sur
+> des tâches spécifiques, et ainsi, de se développer en
+> différentes facettes.
+> 
+> 4. Rotation des postes entre différentes personnes. Désigner une
+> personne à un poste parce qu’elle suscite la sympathie quand
+> elle s’y trouve, ou gêner son travail parce qu’elle n’en suscite pas,
+> ne profite à long terme ni au groupe ni à la personne en question.
+> La capacité, l’intérêt et la responsabilité doivent
+> être les critères qui comptent dans une telle sélection. En ce
+> sens, il faut favoriser des opportunités pour que les gens
+> acquièrent de nouvelles capacités, mais la meilleure façon d’y
+> arriver passe par un «* **programme d’apprentissage** *», et non par la
+> méthode qui consiste à « se jeter à l’eau pour apprendre à
+> nager ». Assumer une responsabilité que l’on ne maîtrise pas est
+> démoralisant, et à l’inverse, se trouver dans une liste noire
+> pour agir correctement n’est pas très encourageant pour
+> développer ses facultés. Tout au long de l’Histoire, on a
+> empêché les femmes d’agir de maniére compétente, et il n’est pas
+> nécessaire que le mouvement reproduise le même processus.
+> 
+> 5. Diffusion de l’information à tout le monde, le plus
+> fréquemment possible. **L’information est pouvoir**. L’accès à
+> l’information augmente le pouvoir individuel. (...) Plus on en
+> sait sur le fonctionnement de quelque chose et plus on a
+> d’information sur ce qui se passe, plus l’efficacité politique
+> des membres du groupe est grande.
+> 
+> 6. Accès égalitaire à toutes les ressources dont le groupe a
+> besoin, ce qui n’est pas toujours faisable. Bien qu’une membre
+> qui entretient un monopole sur une ressource nécessaire (un
+> labo-photo, une photocopieuse à laquelle elle a accès par le
+> biais de son mari...) doive se proposer, elle peut conditionner
+> l’accès à cette ressource de manière excessive. Les
+> connaissances des différentes membres peuvent être équitablement
+> accessibles si ces dernières sont disposées à les apprendre aux
+> autres, à échanger du matériel, etc.
+> 
+> Si ces principes sont appliqués, il est garanti que, quelles que
+> soient les structures développées par les différents groupes du
+> mouvement, celles-ci restent contrôlées et répondent face au
+> groupe. L’ensemble des personnes qui se trouvent à des postes
+> d’autorité sera vaste, flexible, ouvert et temporaire. Elles ne
+> pourront pas institutionnaliser leur pouvoir parce que les
+> décisions seront prises par l’ensemble du groupe en dernière
+> instance. Celui-ci aura la possibilité de décider des personnes
+> qui exercent l’autorité en son sein.
+
 """]]
 
 # Quoi ?
@@ -38,3 +226,240 @@ dans la salle de réunion de [[Société/Liazo]].
    des articles des présents [[Gouvernement/Document/Statuts]].
 
 # Compte rendu
+
+## Révision des [[Gouvernement/Document/Statuts]]
+
+### Art. 2 — Objet social
+> Promotion active de l’usage du vélo en milieu urbain,
+> afin de concourir à la préservation de l’environnement, à la prévention des déchets,
+> à la vélonomie des personnes, au partage des savoirs et savoir-faire,
+> à l’amélioration du cadre de vie et à la préservation de la santé des individu-e-s ;
+> en facilitant l’acquisition, l’entretien et la réparation des bicyclettes.
+> La cohésion sociale et le réemploi des vélos et des pièces détachées inutilisées,
+> facilitent une mobilité saine et accessible au plus grand nombre ;
+> L’activité de l’association se fonde sur la coopération et la solidarité
+> entre ses usager-e-s et entre ses pairs.
+
+* [[Camarade/Marie]] : est-ce que si l’objet est trop long, on s’enferme pas
+  dans trop de précision qui nous priverait de possibles [[Financement/subvention]]s ?
+* [[Camarade/Aline]] : plus y a de mots clés, donc plus l’objet est détaillé, mieux c’est.
+* [[Camarade/Anne-Lise]] : insérer « *essaimage* » dans l’objet ce qui rendrait l’objet plus universel ?
+* [[Camarade/Aline]] : je pense que ce n’est pas l’objet des [[Cyclofficine]] de faire des bébés.
+* [[Camarade/julm]] : je pense tout de même qu’il est important d’inscrire dans l’objet
+  ou ailleurs dans les [[Gouvernement/Document/Statuts]]
+  une volonté de rester à *taille humaine*,
+  par ex., comme [L’Autre Net](http://www.lautre.net/IMG/pdf/Statuts.pdf) :
+  passé un certains nombre d’[[Camarade/adhérent-e]]-s
+  on pourrait se contraindre fortement à accompagner d’autres structures à s’ouvrir.
+* [[Camarade/Severine]] : ok que faire des cyclos partout c’est pas le but,
+  mais promouvoir le vélo ça passe par le fait d’accompagner d’autres structures
+  à faire la même chose. Pas d’essaimage mais accompagnement.
+* [[Camarade/Marie]] : ce n’est pas long comme objet ?
+* Collectif : non, ça va.
+* [[Camarade/PierreL]] : il faut détailler un peu car on ne peut rien faire en
+  dehors de ce qui est écrit dans les [[Gouvernement/Document/Statuts]],
+  il faut se laisser la possibilité de faire ce qui doit l’être.
+* Collectif : questionnement sur le mentionnement du [[salariat]] dans l’objet,
+  relecture du [[Compte rendu de la semaine dernière|21/19h00-22h00/Statuts_-_Règlement_intérieur/]],
+  non le [[salariat]] est davantage un moyen qu’une fin.
+* [[Camarade/julm]] : possible de remplacer
+  « *tisser du [[Vélosophie/Autodéfense-intellectuelle/Langue_de_bois/lien_social]]* »
+  par « *cohésion sociale* » ?
+* Collectif : ok
+
+### Art. 3 — L’identité
+> * Le siège social est fixé à TODO
+> * Il pourra être transféré par TODO
+
+> **NOTE** : Pas nécessaire d’écrire l’adresse complète, on peut laisser la ville.
+
+### Art. 4 — Durée
+> L’association est constituée pour une durée indéterminée.
+
+### Art. 5 — Les membres
+L’association est composée d’[[Camarade/adhérent-e]]s...
+
+* [[Camarade/Paul]] : ajouter aux [[Gouvernement/Document/Statuts]] actuels les [[Camarade/salarié-e]]s
+* [[Camarade/julm]] :
+  - Avant de définir les catégories de membres,
+    il faudrait déterminer les valeurs de l’association
+  - Pour ce qui est des membres, j’en vois quatres sortes :
+     - travailleur-euse-s salarié-e-s.
+     - travailleur-euse-s bénévoles,
+     - personnes usagères,
+     - et structures usagères.
+  - Je trouve important de préciser pour chaque catégorie
+    s’il y a un type de discrimination (biologique, sociale, ..) ou non,
+    et un type de cooptation ou non.
+* [[Camarade/Giampiero]] : pas d’[[adhésion]] aux mineur-e-s.
+* [[Camarade/Severine]] : j’en ai fait.
+* [[Camarade/Marie]] : on en fait, juste on veut voir les parent-e-s.
+* [[Camarade/Aline]] : ca me semblait évident que les [[Camarade/salarié-e]]s
+  étaient membres, et puis à bien réfléchir ce n’est pas si simple.
+* [[Camarade/Severine]] : On observe (TODO : mettre une référence vers l’étude)
+  dans nombre d’[[Société/association]]s avec [[Camarade/salarié-e]]s
+  et [[Camarade/bénévole]]s, des divergences d’intérêts :
+
+  - intérêt social tiré par les [[Camarade/bénévole]]s,
+  - et intérêt économique tiré par les [[Camarade/salarié-e]]s.
+
+* [[Camarade/Giampiero]] : ce serait bien que les [[Camarade/salarié-e]]s
+  continuent d’avoir la décision.
+* [[Camarade/Romain]] :
+
+  - Ce serait bien que les [[Camarade/salarié-e]]s continuent d’avoir la décision.
+  - Autre point : pas nécessaire de lister toutes les discriminations qu’on ne fait pas.
+
+* [[Camarade/Anne-Lise]] :
+  certaines [[Société/association]]s se protègent d’indélicatesse du côté
+  d’un-e salarié-e ou d’un-e [[Camarade/bénévole]] en détaillant l’Art. 4 donc
+  peut-être ajouter à l’art. « *et qui adhèrent en tout point à l’objet de l’association* ».
+* [[Camarade/julm]] : il faut définir les catégories de membres
+  pour pouvoir après en parler
+  [[Camarade/salarié-e]]s, [[Camarade/bénévole]]s, usager-e-s et moraux.
+  commencer par identifier les choses avant d’en parler.
+  Après pour chaque catégorie de membre,
+  lister droit et devoir de membre, comment perd-on la qualité de membres ?
+  Plusieurs exemples de qualité de membres.
+
+* [[Camarade/Severine]] : ok sur le fait que le pouvoir doit être structuré et
+  encadré mais je ne comprends pas pourquoi ça passerait par une différence de
+  statut des membres (bénévole, usager-e-s, etc)
+* [[Camarade/Marie]] : idem et il ne faut pas se priver du fait que des
+  [[Camarade/bénévole]]s se manifestent comme tel à n’importe quel moment.
+* [[Camarade/Anne-Lise]] : L’Art. 5 dit juste que l’[[Société/association]]
+  est constituée de membres, rien de plus.
+  C’est plutôt l’Art. 6 qui détail que parmi les membres
+  il y a des [[Camarade/bénévole]]s et des usager-e-s
+* [[Camarade/Aline]] : préciser dans le [[Gouvernement/Document/Statuts]] que
+  le statut de [[Camarade/bénévole]]s est autodéfinit, usage
+  d’auto-responsabilisation, volonté de rester proche d’un fonctionnement
+  horizontal
+* [[Camarade/PierreL]] : ça ne résout rien, n’importe qui peut se revendiquer
+  [[Camarade/bénévole]] et participe au [[Gouvernement/CA]].
+* [[Camarade/Thomas]] : proposer à quelqu’un la posibilité de changer de
+  statut, responsabilise
+* [[Camarade/Giampiero]] : pas d’intéret de le préciser dans les
+  [[Gouvernement/Document/Statuts]], trop grosse « *machine* », risque d’évincer
+  certaines personnes.
+* [[Camarade/julm]] : je pense qu’il ne faut pas négliger
+  l’importance qu’il y a à ce que tous les membres du collectif de travail
+  se connaissent les un-e-s les autres, et qu’il est donc important
+  d’encadrer l’arrivée de nouveaux/nouvelles [[Camarade/bénévole]]s
+  ne serait-ce que déjà pour faire des présentations,
+  et reconnaître une volonté d’engagement envers le collectif.
+* [[Camarade/Aline]] : fixer un statut de [[Camarade/bénévole]] rend compliquer
+  le cheminement personel vers l’engagement associatif ;
+  cela tue la souplesse, il faut laisser aux gens le temps d’avancer à leur rythme
+* [[Camarade/PierreL]] : la responsabilité des [[Camarade/bénévole]]s
+  passe par l’égalité de tou-te-s les membres.
+  La démarche d’auto-reponsabilisation passe d’abrd en définissant
+  les [[Camarade/adhérent-e]]s comme égaux/égales (en droits et devoirs ?).
+* [[Camarade/Anne-Lise]] : ok avec [[Camarade/PierreL]] d’encourager le [[bénévolat]]
+  en valoriant celleux qui ne s’investissent pas : illes peuvent être [[Camarade/bénévole]]s
+  comme les autres mais dans les faits ca passe par une relation particulière
+  entre une, deux, trois personnes, dans les faits ça passe par l’instauration d’une relation de confiance.
+  Ca ne passe pas par l’auto-proclamation mais par la reconnaissance des autres aussi.
+* [[Camarade/PierreL]] : je prefere m’instaler dans une relation de confiance ,
+  plutôt que d’etre d abord méfiant et ensuite accorder ma confiance.
+* [[Camarade/julm]] : tout à fait, mais la confiance a des niveaux
+  qui nécessitent du temps pour de se construire et se limiter,
+  et pour cela je voudrais juste déjà que cette confiance,
+  de donner les clés par exemple, ne se fasse pas de manière inter-personnelle
+  entre deux individu-e-s mais passe par une reconnaissance de l’engagement
+  devant le collectif, car sinon c’est continuer à nous condamner
+  ensuite aux reproches inter-personnels qui nous consumment et nous découragent actuellement,
+  car ni le collectif ni la personne accusée ne l’assument
+  et donc explorent les options pour surmonter les problèmes causés.
+* [[Camarade/Severine]] : La révocation est quelque chose qui est très dur à faire et assumer, il vaut mieux anticiper.
+* [[Camarade/Marie]] : je trouve cela important que les [[Camarade/bénévole]] se responsabilisent. je suis partagée
+* [[Camarade/Severine]] : propose de faire une réunion d’information pour les
+  membres qui souhaitent s’investir,
+  ce qui pourait permettre de gagner du temps de presentation de l’[[Société/association]].
+  ce qui pourrait permetre une presentation de l’[[Camarade/adhérent-e]] a
+  l’[[Société/association]] sans que cela soit trop formel. 
+* [[Camarade/Giampiero]] : je suis pour qu’un [[Camarade/adhérent-e]] puisse
+  devenir [[Camarade/bénévole]] juste par un acte (ex : présence lors d’une
+  permanance) pas forcement formel
+* [[Camarade/Anne-Lise]] : une presentation virtuel peut etre sufisante pour etre [[Camarade/bénévole]].
+* [[Camarade/julm]] :
+  - Je pense qu’il faut s’efforcer fermement
+  à ce qu’il n’y ait pas deux sous-collectifs
+  socialement hermétiques dans le collectif de travail
+  (du genre un collectif « administratif » et un collectif de « terrain »)
+  - Se présenter et dire au *collectif de travail* :
+  « *bonjour j’ai envie de travailler avec vous parce que ci pour faire ça* »
+  ça permet que les choses ne se fassent pas de manière inter-personnelle
+  voire invisible et ça engage la personne.
+  Sans ça, si la personne fait quelque chose mal, comment le lui reprocher
+  puisqu’elle ne s’est pas engagée devant le collectif.
+* [[Camarade/PierreL]] :
+  - Processus de délégation de pouvoir et de tâches important-e-s
+    doivent être explicité dans le [[Gouvernement/Document/Règlement_intérieur]]
+    et délibérés de manière collective, de manière à responsabiliser la personne
+    qui reçoit un pouvoir de manière collective.
+  - Ces personnes sont des [[Camarade/bénévole]]s.
+    Et dans les [[Gouvernement/Document/Statuts]]
+    on peut présenter les [[Camarade/bénévole]]s comme participent à la vie de
+    l’[[Société/association]] et à son fonctionnement.
+* [[Camarade/Martin]] : je suis d’accord si tu entends que tous les
+  [[Camarade/adhérent-e]]-s sont des [[Camarade/bénévole]]s. 
+* [[Camarade/Marie]] : peut-on préciser que tout [[Camarade/adhérent-e]]-s
+  est [[Camarade/bénévole]]?
+* [[Camarade/Martin]] : cf. « *[La tyranie de l’absence de structure](https://infokiosques.net/lire.php?id_article=2)* »
+* [[Camarade/Paul]] : résumé : on définit un statut d’[[Camarade/adhérent-e]]
+  et un de [[Camarade/bénévole]], considérer que tou-te-s les
+  [[Camarade/adhérent-e]]-s sont des [[Camarade/bénévole]]s dès lors qu’ille
+  s’implique dans l’[[Société/association]]. Et stade +1, la prise de responsabilité, qui
+  implique validation collective.
+* [[Camarade/Giampiero]] : la dynamique [[Camarade/bénévole]] est différente en
+  fonction de la manière dont on présente le fait d’être bénvole. Je suis pour un
+  statut d’[[Camarade/adhérent-e]]-bénévole dans les
+  [[Gouvernement/Document/Statuts]], unique où tout le monde l’est et une
+  différenciation dans le RI dans la description de la manière de faire telle ou
+  telle chose.
+* [[Camarade/julm]] : le travail d’une personne qui trie des pièces pour autrui
+  ne peut pas être dissimulé et doit être reconnu.
+  Il y a bien des personnes qui utilisent le service et d’autres qui en plus,
+  donnent de leur énergie à la structure et non pas seulement,
+  se mettent d’elles-mêmes dans une démarche de devenir [[Camarade/bénévole]]s,
+  qu’il s’agit de distinguer des usagers.
+* [[Camarade/Aline]] : ça me gêne d’imposer un statut aux personnes avant qu’elles s’impliquent.
+* [[Camarade/Giampiero]] : dire qu’il y a des usager-e-s et des
+  [[Camarade/bénévole]]s, ça ne me plaît pas mais je veux bien accepter par
+  contre je suis contre le fait qu’il faille valider une personne pour qu’elle soit [[Camarade/bénévole]].
+* [[Camarade/julm]] : ce n’est pas de validation qu’il s’agit, mais d’articulation pour penser
+  ce que l’on doit attendre les un-e-s des autres
+  — opinions à un instant précis, compétences, vertus ou badges militants ne garantissent
+  en rien une bonne entente dans le collectif,
+  seule la structuration du collectif en des institutions claires, discutables et assumées
+  peuvent espérer gérer la violence inhérente à la condition humaine,
+  il s’agit :
+
+  - d’une : de rendre visible et de reconnaître le travail [[Camarade/bénévole]]
+    (qui se distingue de celui des usager-e-s par son but associatif et non seulement individuel
+    — but individuel tout à fait concevable néanmoins
+    car tout le monde n’a pas à se consacrer à notre association pour pratiquer sa [[vélonomie]],
+    et la cotisation est déjà beaucoup),
+    afin qu’**un** *collectif de travail* : [[Camarade/salarié-e]] **et** [[Camarade/bénévole]]
+    existe dans les faits **et** dans les pensées.
+  - de deux : que ce *collectif de travail* prenne ses responsabilités
+    en consacrant de l’énergie à ce que des procédures de travail concret
+    soient élaborées et documentées et que tou-te-s ses membres
+    y soient formé-e-s correctement,
+    de sorte que nous ne soyons pas une juxtaposition d’individus préoccupé-e-s
+    par le seul travail concret qui l’intéresse — critique pour l’[[Société/association]] ou pas,
+    et le faisant chacun-e comme bon lui semble,
+    sans s’accorder avec les besoins de ses pairs.
+  - et de trois : que le *collectif de travail*
+    puisse lorsque cela arrive, discuter, assumer et désamorcer
+    les problèmes qui nuisent aux conditions de travail de tout travailleur-euse,
+    au lieu de laisser les individu-e-s s’user en reproches individuels,
+    qui tôt ou tard achèveront le collectif.
+
+
+Conclusion : division entre celleux qui font une différence entre usager-e-s
+et [[Camarade/bénévole]]s, et celleux qui considèrent tou-te-s les
+[[Camarade/adhérent-e]]-s comme [[Camarade/bénévole]]s.
+
diff --git a/Agenda/2014/10/27/19h00-22h00/Statuts_-_Règlement_intérieur/comment_1_0f1bc3f8c0e090e1b97fdba576b16224._comment b/Agenda/2014/10/27/19h00-22h00/Statuts_-_Règlement_intérieur/comment_1_0f1bc3f8c0e090e1b97fdba576b16224._comment
deleted file mode 100644 (file)
index 14a8e51..0000000
+++ /dev/null
@@ -1,9 +0,0 @@
-[[!comment format=mdwn
- username="anne-lise"
- ip="194.254.74.73"
- avatar="http://cdn.libravatar.org/avatar/0debd83f1ecf395af1f8ddf8c71b8165"
- subject="Les présents :"
- date="2014-10-28T16:13:13Z"
- content="""
-Paul (Ivry), Thomas (Pantin), Julien (Toutes les cyclos) Marie, (Pantin), Romain (Paris), ALine (Pantin, Paris) Séverine (Ivry) Anne-Lise (Paris), Martin (Ivry), Gianpiero (Pantin, Paris)
-"""]]
index 18d201c..b797d22 100644 (file)
--- a/local.css
+++ b/local.css
  }
 #pagebody a[href^="mailto:"]:after,
 #pagebody a[href^="http:"]:after,
-#pagebody a[href^="https:"]:after {
+#pagebody a[href^="https:"]:after,
+#pageside a[href^="mailto:"]:after,
+#pageside a[href^="http:"]:after,
+#pageside a[href^="https:"]:after {
        content:"↗";
  }
 
@@ -835,6 +838,9 @@ blockquote {
 blockquote > p:first-child {
        margin-top:0;
  }
+blockquote > p:last-child {
+       margin-bottom:0;
+ }
 
 #prevision_du_benevolat {
        padding:2px 1ex 3px 1ex;